Manger une bonne raclette est un plaisir, mais la raclette est-elle saine avec tous ces ingrédients différents ? Peut-on rendre ce plat sain ? Creusons un peu tout ca.

Bien choisir son fromage

fromages

Nous vous apprenons rien, vous savez très bien que le fromage est fait à base de lait et que la raclette est faite avec du fromage.

Le fromage est un aliment riche en calories, il est donc indispensable de bien choisir celui-ci si on souhaite faire une raclette saine. Certains fromages sont moins caloriques comme la cancoillotte, la feta etc. Reste à voir maintenant si ces fromages sont de bons choix pour votre raclette. Il faut essayer et voir ce que ca donne.

Ce qui est certain c’est que votre raclette sera beaucoup moins calorique que si vous auriez choisi un autre fromage.

Comment rendre sa raclette saine ?

La raclette est clairement un plat très calorique, vous vous êtes sûrement déjà rendu compte qu’en la mangeant, vous terminez souvent avec le ventre bien rond et vous vous êtes senti rapidement rassasié.

Comment alors faire pour trouver un bon équilibre et faire de ce plat, un plat un peu plus sain. Tout va se jouer en fait sur le choix des aliments, le jambon en général n’est pas un aliment gras ou calorique, il est même plutôt léger et apporte une bonne source de protéines. Les aliments les plus “costauds” sont les pommes de terre et le fromage. A vous donc de jouer là dessus, en choisissant les bons fromages. Informez vous sur Internet, ou alors tout simplement demandez conseils directement avant achat.

Pour les pommes de terre il vous suffira d’en mettre un peu moins et de rajouter plus de légumes. Tous les légumes sont bons, mais avec la raclette vous pouvez essayer les asperges, les brocolis, les chou-fleurs par exemple.

D’autres aliments peu caloriques peuvent être de bons ingrédients pour la raclette comme les crustacés.

L’essentiel reste de vous plaisir et de manger une bonne raclette. Rendre cet plat moins calorique est un peu compliqué, la meilleure chose à faire est d’en manger une bonne, mais de ne pas en abuser et de ne pas en faire régulièrement.