Que faire pour lutter contre l’empathie ?

triste

On a de la facilité à comprendre les autres et à ressentir leurs émotions quand on est empathique. Cependant, les hommes n’ont pas la même dose d’empathie. Les émotions extérieures de certains sont plus beaucoup que pour d’autres. L’empathie peut être une véritable source d’anxiété ou de détresse. Si vous souffrez d’empathie, ces conseils vont sûrement vous aider.

S’éloigner des mauvais contacts

L’empathie s’active a fortiori lorsque vous sortez avec des gens. Quand vous êtes seul, l’empathie que vous ressentiez quelques minutes auparavant va progressivement se calmer. Si vous en avez marre de vous soucier du problème des autres, il vous faut rester seul un moment et vous détendre. Un bon film ou une série vous fera du bien. Vous pouvez aussi vous rendre sur : http://sos-psy.ch pour plus d’assistance

Être égocentrique

Ceux qui sont empathiques aiment assumer les émotions de ceux qui les entourent. Surtout quand c’est un ami ou un proche qui lui fait part de son malaise. Il suffit de prendre du recul. C’est vrai que cette personne est mal en point, mais elle n’est pas la seule. Il n’y a donc aucune raison pour que vous considériez son inconfort comme le vôtre au moment où vous avez vos propres préoccupations.

La pratique n’est pas facile, mais il faut absolument reconnaître qu’il n’est pas conseillé de partager la souffrance de l’autre. Cette personne souffre beaucoup, il est inutile d’ajouter une dose de souffrance. De surcroît, le problème n’est pas le vôtre, ça ne vous concerne donc pas. Bien sûr, vous pouvez l’aider, mais vous soucier constamment de lui n’aidera aucun d’entre vous deux.

Faire un retour sur soi-même

Lorsqu’on souffre d’empathie, on se met dans la tête de l’autre ou même dans son corps. On fait un vrai transfert. Prenez quelques secondes pour revenir sur vous-même. Cela va vous permettre de vous calmer et de vous dire beaucoup de choses. C’est une mauvaise chose de croire que les problèmes des autres sont ses propres problèmes. Les problèmes des autres ne doivent pas vous toucher directement.

Lorsque vous perdez le contact avec les autres, l’empathie se calme progressivement. Prenez du temps pour vous, détendez-vous et faites quelque chose que vous aimez. Mettez-vous physiquement dans une bulle. Écoutez de la musique ou mettez des bouchons d’oreille pour bloquer les bruits extérieurs. Fermez les rideaux pour vous séparer du stimulus visuel externe. C’est ainsi que vous désactivez progressivement les émotions qui vous agressent.

Discuter du problème avec un ami

Quand vous avez un problème, en parler avec un proche vous aide souvent à vous libérer. C’est précisément la même chose que de ressentir le problème de quelqu’un d’autre par empathie. N’hésitez pas à en parler à une personne neutre à qui vous faites confiance. Vous vous sentirez mieux dès que vous évacuez vos pensées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *