La fièvre est la réponse de votre corps pour lutter contre les infections causées par certains virus ou bactéries. La fièvre peut également être causée par un coup de soleil ou même par la vaccination. Tout le monde peut avoir de la fièvre, peu importe son âge. Les personnes dont le système immunitaire est déficient tendent à avoir la fièvre plus souvent que les autres.

Il n’est jamais agréable de sentir ses proches ou soi-même diminués à cause d’une fièvre arrivant soudainement. Qui n’a jamais senti cette légère angoisse et ces interrogations devant son enfant patraque ? Si vous ou une personne dont vous avez la charge a de la fièvre, suivez ces étapes pour faire tomber la fièvre :

  • Prenez votre température et évaluez vos symptômes. Si votre température atteint 38 °C ou plus, vous avez de la fièvre.
  • Restez au lit et reposez-vous.
  • Hydratez-vous. Boire de l’eau, du thé glacé ou du jus très dilué pour reconstituer les liquides perdus par la transpiration. Mais s’il vous est difficile de contenir les liquides, sucez des morceaux de glace.
  • Prenez des médicaments en vente libre tels que l’acétaminophène et l’ibuprofène pour réduire la fièvre. Notez la posologie appropriée et ne les utilisez pas en même temps que d’autres médicaments prévus pour diminuer la fièvre (n’hésitez pas à demander conseil). Vous ne devez pas administrer d’aspirine à votre bébé ou à votre enfant sans consulter votre médecin. Les nourrissons de moins de 6 mois ne doivent pas recevoir d’ibuprofène.
  • Faites en sorte de rester dans une relative fraîcheur. Enlevez les couches supplémentaires de vêtements et de couvertures, sauf si vous avez des frissons.
  • Prenez des bains tièdes ou mettez des compresses froides pour améliorer votre confort. Les bains froids, les bains de glaçons, les bains d’alcool ou les frottements peuvent s’avérer dangereux et sont à éviter.
  • Par contre, au moindre doute et peu importe le chiffre indiqué sur le thermomètre, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Comment évaluer la situation ?

Dans certains cas, un adulte en bonne santé avec une légère fièvre aura l’impression d’avoir été renversé par un poids lourd alors qu’un bébé avec une forte fièvre continuera à gazouiller en se sentant bien. L’inverse de ces deux scénarios peut également se produire (sauf pour le gazouillement).

Les fièvres, ainsi que leurs symptômes, ne signifient pas forcément la même chose pour tout le monde. C’est par votre état général et vos symptômes que vous allez pouvoir décider du traitement de votre fièvre.

En effet, en cas de fièvre, les symptômes suivants peuvent se présenter :

  • se sentir faible ou avoir des étourdissements
  • perte d’appétit
  • mal de tête
  • douleurs musculaires
  • transpiration excessive
  • frissons
  • nausée
  • vomissement
  • éruption cutané

Dans le cas d’éruption cutanée accompagnant votre fièvre, la consultation de votre médecin est fortement conseillée. Car il est important pour vous que votre médecin détermine la cause de cette éruption cutanée. D’autres symptômes, tels que des nausées ou des vomissements, seront résolus plus rapidement avec l’aide de votre médecin.

Si votre fièvre est supérieure à 39° C, vous devez consulter immédiatement un médecin. Cela est particulièrement vrai en cas de confusion, d’hallucinations ou de convulsions.

Prise de température

Pour la majorité des gens, la température de base est de 37° C, bien que chez certaines personnes, elle soit légèrement supérieure ou inférieure. Les fluctuations de température au jour le jour sont également normales.

Différents types de thermomètres, tels que ceux préconisés par le site https://www.thermometreinfrarouge.net peuvent donner des résultats différents. On considère que vous faites de la fièvre si un thermomètre oral, rectal, auriculaire ou frontal enregistre 38° C ou plus.

Si vous utilisez un thermomètre axillaire (aisselle), la température affichée sera inférieure d’environ 1° C ; toute température supérieure à 37° C sera donc assimilée à de la fièvre.

De nombreux pédiatres recommandent l’utilisation de thermomètres rectaux pour les nourrissons et les bébés. Discutez avec votre médecin du type de thermomètre à utiliser.

Veillez également à leur faire savoir quel type de thermomètre vous avez utilisé pour enregistrer la température de votre enfant.

Est-il temps de consulter ?

Comment et quand traiter une fièvre dépend généralement de votre âge. Si elle n’est pas traitée, la fièvre peut entraîner de graves complications chez les jeunes enfants, les adultes plus âgés et les personnes dont le système immunitaire est déficient. En d’autres termes, les personnes les plus vulnérables.

Les nourrissons et les bambins

Les nouveaux nés de moins de 3 mois devraient consulter un médecin pour une fièvre de 38° C ou plus. Et même en l’absence d’autres symptômes, la consultation est fortement conseillée.

Les bébés âgés de 3 à 6 mois ne nécessitent pas systématiquement de traitement pour les fièvres allant jusqu’à 38,9° C. Si votre bébé présente d’autres symptômes ou si sa fièvre dépasse 38,9° C, vous devriez contacter votre médecin.

Les enfants âgés de 6 mois à 2 ans et dont la température est égale ou supérieure à 38,9° C peuvent prendre des médicaments en vente libre sous la supervision d’un médecin. Tenez votre médecin au courant si la fièvre persiste pendant plus d’une journée, s’aggrave ou ne retombe pas même avec les prescriptions fournies.

Jeunes enfants et adolescents

Les enfants âgés de 2 à 17 ans n’ont généralement pas besoin de médicaments pour faire passer leur fièvre sous les 38,9° C. Les médicaments peuvent leur être bénéfiques s’ils présentent des symptômes tels qu’irritabilité ou douleurs musculaires.
Si leur fièvre dépasse 38,9° C, un traitement médicamenteux peut être utilisé pour la diminuer. Malgré tout, si votre enfant ne se sent pas bien ou si sa fièvre dure plus de trois jours, consultez votre médecin.

Adultes

Les adultes de 18 ans, et plus, n’ont globalement pas besoin de médicaments pour traiter une fièvre de moins de 38,9° C. L’utilisation de médicaments aidera à faire diminuer la fièvre. Si celle-ci dépasse 39,4° C ou ne répond pas au traitement, un appel au médecin est nécessaire. Les adultes présentant de la fièvre et d’autres symptômes, tels qu’une raideur de la nuque, une douleur intense n’importe où dans le corps ou un essoufflement, doivent consulter immédiatement un médecin.

Les séniors

La fièvre chez les adultes de plus de 65 ans n’exige pas directement de traitement spécial. Mais il vous faut tout de même être à l’affût de symptômes tels l’essoufflement ou la confusion. Si vous rencontrez ces symptômes, vous devez demander immédiatement une assistance médicale.

Les cas graves

Lorsque votre système immunitaire est déficient, la consultation d’un professionnel de santé s’impose. Un tel système immunitaire est courant chez les personnes atteintes du VIH, du cancer ou de maladies auto-immunes.

Au final, la fièvre est souvent un signe d’infection. Parfois, ces infections évoluent rapidement ou sont difficiles à traiter. Sans parler des risques de propagation à l’entourage. C’est pourquoi la consultation d’un médecin au plus tôt est toujours recommandée. Le diagnostic et ses solutions permettront de cloisonner la maladie et de faire disparaître la fièvre efficacement. Et c’est d’autant plus nécessaire lorsque votre système immunitaire est compromis.