Le soufre fait partie des minéraux importants pour tous les êtres vivants. Pour l’homme, sa présence est vitale car il assure le transport à travers la membrane cellulaire de l’oxygène. Afin que l’homme puisse en profiter, ce minéral doit cependant être préalablement transformé en sulfate par des végétaux.

Du souffre au MSM

Le souffre appartient au groupe des chalcogènes. De numéro atomique 16, cet élément chimique est reconnaissable sous la forme de cristaux jaunes. Sous sa forme brute, cet élément est un poison mortel pour l’homme. Le soufre sous forme de vapeurs dans les volcans est particulièrement dangereux pour l’être humain. Les effets neurologiques graves dus aux composés soufrés émis par l’industrie sont aussi connus depuis longtemps.

Pour qu’il soit assimilable par l’organisme, le souffre doit être « organique ». Cela suppose que ce minéral doit au préalable transformé en sulfate par des végétaux. Le MSM est la forme naturelle du soufre organique dans les organismes vivants. Il s’agit de l’acronyme des termes Methyl-Sulfonyl-Methane, de formule chimique (CH3)2SO2. Le soufre ne pourra pas agir en tant que substance active et bénéfique pour l’homme si cette transformation n’a pas lieu.

 

Les vertus du soufre organique

L’effet oxygénant de cet oligo-élément va permettre de rentre l’intestin défavorable aux infections fongiques. De ce fait, le soufre organique favorise une meilleure détoxination de l’organisme. Par ailleurs, il assure un effet de régulation sur le transit intestinal et peut aider dans la lutte contre le syndrome de l’intestin perméable.

Les bienfaits du soufre sur les ongles et les cheveux sont aussi connus depuis longtemps. Il est essentiel pour une bonne santé ongulaire et capilaire puisque la kératine qui compose l’ongle et les cheveux comprend elle-même de souffre. Pour le système respiratoire, il est aussi possible la durée d’une réaction allergique, par exemple due à certains aliments ou au pollen, grâce à un apport en Methyl-Sulfonyl-Methane.

Autre bienfait du MSL est sa capacité à diminuer considérablement la douleur chronique de l’arthrose. De plus, grâce à son effet anti-inflammatoire, cet élément permet d’assouplir les articulations. La régénération des tissus grâce à l’apport en souffre s’explique par ailleurs par la capacité de cet élément à enclencher la production naturelle de corticoïdes anti-inflammatoires. Par conséquent, le MSM est indispensable à la formation des tissus du corps, incluant ceux des os et des muscles.

 

Vers la fin du MSM ?

Autrefois, les êtres vivants trouvaient la quantité de soufre organique dont ils avaient  besoin dans leur nourriture. Comme il en existait partout dans le sol, les végétaux consommés par nos ancêtres (lentilles, algues, oignons, etc.) contenaient naturellement ce soufre transformé en sulfate. Cela explique pourquoi les hommes d’antan n’ont pas connu de carence en soufre.

Malheureusement, l’appauvrissement en soufre commence à devenir une réalité aujourd’hui. Certains observateurs mettent en parallèle cette diminution du MSM avec l’utilisation accrue d’engrais et de pesticides dans le monde moderne. Cela va amener inévitablement à la carence en soufre pour les humains et favorisera l’apparition de nombreuses maladies.

Image: wikipedia.org