Bien dormir est un enjeu national puisqu’une récente étude a montré que 73 % des Français se réveillent au moins une fois par nous pendant environ 30 minutes. Imaginez l’impact de ce manque sur une semaine entière : les résultats peuvent littéralement avoir des conséquences et vous empêcher de bien vous reposer. S’endormir et avoir un sommeil réparateur est essentiel pour l’organisme et les cellules du corps pour se régénérer et évacuer le stress accumulé durant la journée.

Pour celles et ceux qui souffrent d’insomnie ou n’arrivent pas à trouver le sommeil facilement, voici quelques conseils tirés d’un récent dossier complet sur le sommeil publié par LeFigaro qui met en lumière les conséquences sur la santé et les enjeux à prendre en compte pour la société.

Astuces pour bien dormir

Astuces et conseils extraits de Destination Sommeil

Bannir les mauvaises habitudes

  • Boire du café ou du thé : il faut éviter les excitants à partir de 16h pour un bon sommeil
  • Faire du sport le soir : le sport va réveiller vos muscles et donc retarder votre coucher
  • Prendre un bain chaud : il est préférable de prendre un bain tiède (37°C maximum) pour apaiser votre corps et le préparer au sommeil
  • Être face à des écrans avant le coucher : la lumière bleue des écrans imite la lumière du jour ce qui empêche le sommeil de venir
  • Manger un repas trop copieux : lorsqu’on mange un peu trop la digestion est plus longue ce qui retarde évidemment l’heure du coucher
  • Rester dans son lit en cas d’insomnies : en cas d’insomnie il est recommandé de sortir de son lit et de faire une activité qui va favoriser le sommeil au lieu de tourner 100 fois dans celui ci
  • Confondre quantité et qualité : il ne faut pas croire que plus on dort mieux on va dormir à un certain stade le sommeil devient contre productif

Adapter son environnement de sommeil

  • Une chambre fraîche : il faut que votre chambre soit propre et bien aéré avec une température ambiante de 18°C
  • Pas d’écran dans la pièce : pour éviter les lumières bleues qui viendront perturber votre sommeil
  • Un lit dédié au sommeil : votre lit doit être destiné à votre sommeil et non à d’autres activités tel que la lecture
  • De l’obscurité et du silence : fermez vos volets ou mettez des rideaux pour être dans la pénombre et ne pas être dérangés par la lumière extérieure

Habitudes à adopter

  • Adopter un rythme régulier : essayez de dormir à des heures régulières pour habituer votre corps
  • Écouter les signaux de sommeil de son corps : lorsque vos yeux commencent à vous piquer et que vous bâillez à répétition votre corps vous informe que c’est l’heure de se coucher, il ne faut pas négliger ses signes
  • Faire des micro siestes (si possible) : faire des micro sieste de 15/20 minutes maximum avant 15h pour ne pas perturber le coucher et pour un regain d’énergie dans la journée

Ces habitudes pour bien dormir et conseils sont d’ailleurs tirés du programme Destination Sommeil de Jean Herman dont vous trouverez une évaluation complète sur le livre destination sommeil ici. Son but est de proposer un programme clef en main qui s’adapte à tous les gens victimes de troubles du sommeil. Destination Sommeil a d’ailleurs été souvent cité et de nombreux blogueurs en ont parlé pour partager leurs retours d’expérience suite à l’application des conseils de Jean Herman.

Choisir une bonne literie

  • La technologie du matelas selon les préférences et habitudes (à ressort, en latex, en mousse)
  • La fermeté et la densité du matelas : la fermeté se choisit selon la taille et le poids de la personne
  • La dimension du matelas : la taille à choisir est différente selon votre situation et de la place dont vous disposez dans votre chambre en effet si vous êtes seuls vous aurez besoin d’un lit plus petit qu’un couple qui a besoin d’une indépendance de couchage
  • Le garnissage du matelas : le garnissage détermine le confort, il peut être constitué de laine, coton, soie, mousse, latex… mais privilégiez des matières naturelles si vous transpirez
  • L’épaisseur du matelas : l’épaisseur dépendra du garnissage, un matelas bien rempli par une matière de qualité plus le confort est au rendez-vous

Les conséquences d’un mauvais sommeil

  • La fatigue entraînée par un manque de sommeil peut provoquer une diminution de la concentration, des troubles de la vigilance, un manque d’énergie et un risque d’accidents de travail ou de la route
  • L’apparition des troubles de l’humeur qui peuvent affecter la vie sociale et mener à une dépression
  • Un mauvais sommeil peut être responsable de mauvaises chutes ou de fractures
  • D’envie excessive de manger et donc d’engendrer un surpoids
  • Le manque de sommeil peut engendrer un affaiblissement du système immunitaire et une augmentation du risque de développer des maladies tels que des accidents vasculaires cérébraux, un diabète, une hypertension artérielle, certains cancers et d’autres encore

Causes et conséquences de certains troubles du sommeil

Pour certains cas, les troubles du sommeil ne sont pas juste ponctuels et peuvent être considérés comme des maladies. Il peut être important d’être au courant pour bien les traiter et savoir réagir en conséquence.

Comment bien dormir et ne plus être victime de troubles du sommeil

Insomnie (difficulté à trouver le sommeil ou des réveils nombreux pendant la nuit)

Causes de l’insomnie : un trouble qui touche +50% de la population française

  • Facteurs psychologiques (stress, anxiété, dépression…)
  • Facteurs environnementaux (bruits, lumières, chaleur…)
  • Facteurs physiologiques (caféine, repas trop copieux)
  • Facteurs pathologiques (apnée du sommeil, asthme…)

Conséquences pour les gens qui souffrent d’insomnies ponctuelles ou fréquentes

  • Grosse fatigue
  • Somnolence au cours de la journée
  • Manque d’attention et de concentration
  • Maux de tête
  • Nervosité/ Irritabilité/ Angoisse

Narcolepsie ( somnolence importante au cours de la journée, endormissements diurnes involontaires)

Causes de la narcolepsie

Les causes ne sont pas encore déterminés mais selon des recherches elle serait due à la destruction des neurones à orexines engendrée par une maladie auto-immune.

Conséquences de la narcolepsie

  • Une difficulté de la concentration, certaines activités et métiers sont contre-indiqués pour les narcoleptiques
  • Des chutes plus ou moins grave peuvent survenir
  • Le narcoleptique peut être sujet à des hallucinations

L’énurésie nocturne (lorsque l’enfant fait pipi au lit après ses 5 ans ou lorsqu’il a été propre pendant un certain temps puis recommence à faire pipi au lit)

Causes de l’énurésie nocturne

  • Changement familial important (décès, divorce, naissance…)
  • Stress important
  • Malformation de l’appareil urinaire
  • Génétique
  • Immaturité de la vessie
  • Infection des voies urinaires
  • Diabète
  • Constipation
  • Sommeil profond

Conséquences chez l’enfant victime de pipi au lit

  • Baisse de l’estime de soi
  • Fatigue au réveil
  • Anxiété et stress
  • Troubles de l’humeur
  • Tristesse/ réserve/ gêne
  • Agitation

Somnambulisme (se déplacer en dormant)

Causes

  • Stress et anxiété
  • Manque de sommeil
  • Traumatisme émotionnel
  • Activité intense
  • Énurésie
  • Épilepsie
  • Migraines
  • Consommation excessive d’alcool

Conséquences

Il n’y a pas de conséquences du somnambulisme cependant se déplacer en dormant peut entraîner des dangers tels que des chutes et des blessures. En effet, les gens qui souffrent de somnambulisme ne se souviennent généralement pas des actes qu’ils ont commis durant la nuit.